Huahine, jour 7

Aujourd’hui, c’est le départ de Moorea pour aller à Huahine. Nous apprendrons que le départ de l’hôtel se fera à 14h30 et non à 12h30. Quel dommage de ne l’apprendre que maintenant ! Nous aurions pu grosse faire de l’Aquabulle ! Pour passer le temps, nous commencerons dans un premier temps à bien prendre notre temps pour déjeuner. Ensuite, il faut faire les valises. Nous avons-nous avons tous sortie des valises car ça commence à être le foutoir dedans. Une fois les valises faites, shopping dans les boutiques qui ne sont pas loin de l’hôtel. C’est d’ailleurs la veille que nous avons découvert une supérette de l’autre côté nous partions habituellement. Du coup nous nous étions fait un petit apéritif le soir et c’était plutôt agréable.
Après quelques achats, nous sommes allés à l’accueil de l’hôtel pour avoir les modalités de départ est le moins que l’on puisse dire, c’est que cette fois-ci, je n’ai pas été bien reçu, bien au contraire. La personne m’a presque disputé car je ne rendais pas les clés à l’heure. Il était 11h et nous devons rendre les clés avant 10h comme c’est indiqué sur les chambres. En effet, après vérification, cela est bien marqué, surtout sur une feuille A4 et moitié imprimée…


Du coup, nous allons chercher nos affaires (la chambre n’avait pas été faite donc non livrable à de nouveaux clients) et nous avons déposé les valises à l’accueil après avoir réglé notre note.
Pour patienter jusqu’à 14h30, nous sommes allés nous promener et sommes restés un moment sur la plage, admiré ce magnifique paysage composé d’un soleil, de sable blanc, de cocotiers et d’une belle eau turquoise.
Arrivé lors du départ, notre chauffeur, Roméo, embarqué les valises et en partant, nous indique qu’il est venu en avance car il aime rouler doucement. Je confirme, il n’a pas dépassé le 40 km heure. Mais il était très sympa et amusant. Il a été de bons conseils pour la suite du séjour en Polynésie et à jouer un peu au guide touristique.
Tahiti 7270Une fois l’aéroport, pas besoin de donner le numéro du vol. Le nôtre était le dernier de la journée. Nous sommes les premiers à nous enregistrer pour le vol. Un bus est arrivé juste après et la file d’attente est vite devenu très longue. Un coup de chance pour nous !
Pour patienter, nous ne sommes pas une petite glace et ensuite direction l’avion, un ATR 72. Les vols inter-îles sont visiblement toujours les mêmes. Ils partent de Papeete et se pose sur chaques iles jusqu’à Bora-Bora.
Vue du ciel, Huahine semble très beau. Le vol aura duré 35 minutes.
Une fois sur place, nous sommes accueillis par nous autres, qui ont l’air très gentil et nous amène à la pension Tupuna. Sur le trajet, on voit tout de suite que l’IDH est beaucoup plus sauvage que les précédentes et une fois arrivé à la pension, c’est presque la jungle ! Les bungalows sont éparpillés dans un grand jardin tropical. C’est très beau et très nature. Par contre, qui dit nature, dit aussi moustiques et compagnie… une bonne moustiquaire est présente au lit, ce qui n’empêche pas de se faire dévorer pendant la nuit, contrairement à tous les autres occupants de la pension.
Nous avions lu un peu partout que le dîner y était très bon. Le soir même, nous avons pu le vérifier. En effet, Axel, le fils du gérant est un vrai cordon-bleu ! Nous avons eu là le meilleur repas, et de loin, de tout notre séjour. Que des produits frais. Moi qui ne suis pas très légumes, je les ai tous manger. Il n’y avait pas d’entrée mais le plat en lui-même suffisait. Au menu, poêlée de légumes, riz, thon rouge cru, thon cuit, sauce, etc… un véritable festin ! Et en dessert, gâteau coco banane, lui aussi très bon. Les portions sont plus que généreuses et pourtant, Axel nous indiquera que les tahitiens mangent deux fois comme ça.
Direction le lit. LA moustiquaire tient vraiment chaud car elle est épaisse mais c’est ça ou se faire manger cru pendant toute la nuit !

Suivez nous :
This entry was posted in Blog, Polynésie.

Post a Comment

Your email is never published nor shared.